• mariannickbellot

Une chance inouïe : la Marelle, "chouchouteurs" d'écrivains


D'un côté de la porte, il y a les bureaux de la Marelle.

De l'autre côté, il y a l'appartement. Les fenêtres ouvrent sur le jardin moussu, et en contrebas sur la Friche et les toboggans de son école maternelle sur les toits.

La Belle de Mai, Marseille




© 2020 Mariannick Bellot