• mariannickbellot

Une chance inouïe : la Marelle, "chouchouteurs" d'écrivains


D'un côté de la porte, il y a les bureaux de la Marelle.

De l'autre côté, il y a l'appartement. Les fenêtres ouvrent sur le jardin moussu, et en contrebas sur la Friche et les toboggans de son école maternelle sur les toits.

La Belle de Mai, Marseille




17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout